Archives par étiquette : Paris

Quartier Bercy-Charenton : la majorité écoutera-t-elle (vraiment) les Charentonnais ?

A l’occasion d’une récente réunion publique, les Charentonnais ont pu partager leur vision de l’actuel quartier de Bercy et s’exprimer sur le projet d’aménagement urbain du futur quartier Charenton-Bercy.

La nécessité de résorber l’enclavement du quartier Bercy et d’établir des liaisons douces avec Paris et le reste de Charenton a fait l’unanimité. Tout comme le besoin d’un quartier vivant et animé par une mixité équilibrée entre logements, bureaux, services publics et commerces. Notre groupe « Charenton avant Tout » défend cette vision de l’aménagement urbain depuis plusieurs années et nous nous réjouissons donc de constater qu’elle est partagée par les habitants, mais aussi par la municipalité qui nous a assuré agir en ce sens.

Cependant, un autre point essentiel est revenu à plusieurs reprises parmi les habitants : celui de traiter efficacement le bruit et la pollution provoqués par l’autoroute A4, en la couvrant ! On voit mal en effet comment l’idée conceptuelle du futur quartier, à savoir créer du lien entre la Seine et le Bois de Vincennes, pourrait se concrétiser avec le maintien de cette barrière infranchissable que constitue l’A4. Le projet de conversion en boulevard urbain n’est manifestement plus à la hauteur de l’enjeu et nous continuons de penser que la couverture partielle de l’A4 est plus que jamais d’actualité pour reconquérir les berges de Seine. La majorité municipale aura t-elle le cran d’écouter les Charentonnais sur ce point ?

Loïc RAMBAUD, Conseiller Municipal
@rambaudloic

Pollution de l’air : Charenton doit aussi agir !

Les récents épisodes de pollution de l’air aux particules fines nous ont rappelés à quel point il était temps d’agir pour que nous puissions enfin respirer un air sain, et particulièrement à Charenton. Mais ces pics de pollution ne doivent pas nous faire oublier que c’est la pollution chronique de l’air qui a le plus d’effets néfastes sur notre santé. Aujourd’hui, en France, cette pollution chronique représente la troisième cause de mortalité juste après le tabac et l’alcool. Et si l’on peut éviter de boire ou de fumer, on peut difficilement arrêter de respirer.

Le trafic routier est la première cause de pollution de l’air en ville

En Ile-de-France, plus de la moitié des particules fines que nous respirons proviennent du trafic routier. C’est le principal levier sur lequel agir et la ville de Charenton doit prendre sa part de responsabilité si elle ne veut plus subir le couperet de la circulation alternée qui s’avère peu efficace. Ainsi, notre groupe Charenton Avant Tout demande au maire de Charenton de s’associer à l’initiative parisienne de mise en place d’une zone de circulation restreinte pour les véhicules les plus polluants, via l’utilisation de la pastille de couleur Crit’air. Sans cela, le risque est grand que notre ville devienne le point de rencontre de tous les véhicules polluants qui s’arrêteront aux portes de la capitale.

PollutionAirParis

Accompagner le remplacement des véhicules polluants

D’autres moyens d’actions existent, comme l’instauration d’une aide municipale incitant à l’installation dans les parkings, publics ou privés, de prises de recharge pour véhicules électriques, qui permettra aux Charentonnais qui disposent d’une voiture et qui ne peuvent pas prendre les transports en commun d’opter pour la voiture électrique plutôt que diesel. Au travers de cette mesure, nous n’imposerions pas le choix du mode de transport et ferions en sorte que quel que soit ce choix, celui-ci soit moins polluant.

Loïc Rambaud
Conseiller Municipal de Charenton-le-Pont

Février 2015 – Vivre debout pour la liberté

La France a été touchée en son cœur par des actes d’une barbarie inouïe. Il ne s’agit rien de moins que d’une déclaration de guerre faite à la liberté d’expression et aux valeurs fondamentales de notre République.
A quelques centaines de mètres de nos portes, l’exécution de 17 français, parce qu’ils étaient journalistes, policiers ou juifs, nous a rappelé à quel point nos libertés étaient fragiles. Face à ces menaces, pour défendre l’idéal humaniste porté par la France depuis plus de deux siècles, nous devons plus que jamais être rassemblés et unis. Ne cédons pas à la tentation de la vengeance et de la colère. L’amalgame trop facile entre musulmans et djihadistes est un piège qui vise à saper les bases de notre savoir vivre ensemble. Divisés, nous ne serions que plus fragiles et vulnérables aux totalitarismes. Ce serait déjà une victoire pour les terroristes. Tant que nous resterons debout, comme 4 millions d’entre nous le 11 janvier 2015, et que nous refuserons de nous laisser imposer le silence, les terroristes ne gagneront pas !

N’oublions jamais le prix fort payé par nos compatriotes, victimes d’user de leur liberté d’expression, de protéger nos libertés ou de vivre leur religion. Cela ne doit plus jamais arriver ! Il est de notre responsabilité à nous tous, citoyens, de dépasser nos différences et de parvenir à vivre ensemble guidés par cet idéal de liberté, d’égalité et de fraternité.

 
NOUS SOMMES CHARLIE