Archives mensuelles : mai 2015

Budget Primitif : nous sommes des défenseurs du service public, vous semblez vous considérer comme des prestataires de service !

Intervention de Gilles-Maurice Bellaïche lors du Conseil Municipal de Charenton-le-Pont, le jeudi 9 avril 2015, au nom du groupe Charenton Avant Tout.

Monsieur le Maire,
mes chers collègues.

Tout d’abord, je souhaiterais que nous nous mettions d’accord sur une méthode : soit nous portons l’analyse de notre budget primitif sur le budget primitif précédent – là, nous avons de quoi procéder à une étude sérieuse, car nous avons les deux budgets primitifs entre nos mains – soit nous la portons sur l’exécution du budget 2014 – et là, nous n’avons rien et devons vous croire sur parole. Alors que dans certains secteurs, les commissions ont pu analyser le rapport entre le budget primitif 2015 et l’exécution budgétaire 2014, dans la plupart de ces commissions, ce parallèle n’était pas fait. Il nous a été dit que tel poste baissait en fonction de la réalisation de l’année précédente, mais nous n’avons pas pu en juger par nous-mêmes. Il est nécessaire et indispensable que nous soyons à armes égales, dans ce débat. Notre analyse sera donc au regard du budget primitif précédent. Nous vous invitons, à l’avenir, à être plus transparents et à nous communiquer les éléments de l’exécution budgétaire, si tel était votre choix pour définir le budget.

Lors du dernier débat d’orientation budgétaire, qui s’est tenu en février dernier, j’ai été personnellement interpelé par Monsieur le Maire-Adjoint chargé des sports sur les prétendues évolutions en matière budgétaire. Je suis sûr qu’il a apporté avec lui les références de ses citations ou, bien sûr, qu’il aura à cœur de me présenter ses excuses pour ce que je considère comme des fausses allégations. Mais puisqu’il m’apostrophait sur trois points, je vous propose, au regard de ce budget, de les analyser avec sérieux et sans « on dit ». Continuer la lecture

Mai 2015 – Médiation-Prévention : nouveau service ou opération de communication ?

Il y a quelques mois, le service médiation-prévention ouvrait ses portes à la Verrière de Bercy. Cet espace, présenté comme un lieu dédié aux activités des jeunes majeurs, devait offrir en sus un service d’accompagnement destiné aux jeunes en difficultés, grâce à la présence de personnes qualifiées. Il s’avère qu’en réalité, ce projet était une coquille vide. Les activités destinées aux jeunes sont aux abonnés absents, comme les jeunes eux-mêmes.

La majorité municipale, prisonnière de sa propre idéologie, ne jure que par sa détermination à « inculquer l’effort à ces jeunes ». Résultat : en 6 mois, seule une vingtaine de jeunes fréquente régulièrement le service. Le constat d’échec est sans appel ! Avec un budget 2015 qui vient d’être amputé de -56 %, les lendemains ne chantent même plus pour la jeunesse Charentonnaise. Lorsque l’on est capable de dépenser 80 000 € pour la seule cérémonie des vœux du maire, il y a quelque chose d’indécent à ne prévoir que 13 000 € pour un service médiation-prévention qui devra fonctionner toute l’année.

L’accompagnement des jeunes en difficulté est une bonne chose qui doit perdurer. Pour autant, cela ne doit pas priver l’ensemble des autres jeunes d’un lieu d’accueil et de rencontres. Certes, le goût de l’effort est vertueux, mais on n’attrape pas les mouches avec du vinaigre. Un service plus attractif, tournée vers l’ensemble des jeunes, remplirait déjà en grande partie sa mission principale, créer le vivre ensemble !

Alison Uddin,
Conseillère Municipale